La chaudière de la 140 C part en Pologne

La chaudière de la 140 C part en Pologne

     Des travaux de très grande ampleur

A la faveur de la mise en service de la 141 TB 407, la 140 C 231 avait été arrêtée en 2006 pour quelques travaux de chaudière. L’expertise du foyer avait alors révélé une usure plus étendue que prévu. Des travaux de grande ampleur s’imposaient, avec pour conséquence d’importants financements à trouver.

La locomotive à vapeur 140C231 garée sous la rotonde de Longueville (photo AJECTA / P.Berger)

La locomotive à vapeur 140C231 garée sous la rotonde de Longueville (photo AJECTA / P.Berger)

L’objectif est atteint cette année grâce à un soutien du ministère de la culture et du département de Seine et Marne. Ce sont environ 200000 € qui vont être engagés par la DRAC (50%), le CG77 (30%) et l’AJECTA (20%) pour le remplacement des zones les plus endommagées du foyer, de la virole de boîte à fumée ainsi que des surchauffeurs. C’est en Pologne que les travaux vont être effectués par la société INTERLOK.

Démontage des accessoires de la chaudière de la 140C (photo AJECTA/P.Berger)

La locomotive à vapeur 140C231 garée sous la rotonde de Longueville (photo AJECTA / P.Berger)

En vue de son expédition, la chaudière doit être déshabillée de tous ses auxiliaires, un travail assez long à effectuer, certains assemblages et fixations n’ayant pas été démontés depuis plus de 50 ans.

Démontage des accessoires de la chaudière de la 140C (photo AJECTA/P.Berger)

Démontage des accessoires de la chaudière de la 140C (photo AJECTA/P.Berger)

Démontage des accessoires de la chaudière de la 140C (photo AJECTA/P.Berger)

Démontage des accessoires de la chaudière de la 140C (photo AJECTA/P.Berger)

Les pièces sont ensuite identifiées avant d’être stockées jusqu’au retour de la chaudière.

Démontages des accessoires de la chaudière de la locomotive à vapeur 140 C 231 (Photo AJECTA / P.Berger)

Démontages des accessoires de la chaudière de la locomotive à vapeur 140 C 231 (Photo AJECTA / P.Berger)

Démontages des accessoires de la chaudière de la 140 C 231 (Photo AJECTA / P.Berger)

Démontages des accessoires de la chaudière de la 140 C 231 (Photo AJECTA / P.Berger)

Les crinolines qui servent à fixer les enveloppes de chaudière (photo AJECTA / P.Berger)

Les crinolines qui servent à fixer les enveloppes de chaudière (photo AJECTA / P.Berger)

Une fois mise à nu, on se rend compte du nombre d’accessoires qui sont directement fixés sur le corps cylindrique ou le foyer. On voit ci-dessus les « crinolines » qui servent à fixer les tôles d’enveloppe de la chaudière.

La chaudière de la locomotive à vapeur 140 C 231 presque nue (photo AJECTA / P.Berger)

La chaudière de la locomotive à vapeur 140 C 231 presque nue (photo AJECTA / P.Berger)

La chaudière de la 140 C 231 presque nue (photo AJECTA / P.Berger)

La chaudière de la 140 C 231 presque nue (photo AJECTA / P.Berger)

Mardi 17 décembre, c’est le jour du grutage. Au lever du jour, il gèle et le givre a déposé une pellicule blanche sur toutes les tôles. Malgré le caractère festif du prochain départ, l’ambiance est un peu au malaise pour tous ceux qui se souviennent des cimetières de locomotives. A l’époque de la fin de la vapeur, les images étaient sensiblement les mêmes chez les ferrailleurs.

La chaudière de la 140 C 231 en attente de grutage (photo AJECTA / P.Berger)

La chaudière de la 140 C 231 en attente de grutage (photo AJECTA / P.Berger)

La chaudière de la 140 C 231 en attente de grutage (photo AJECTA / P.Berger)

La chaudière de la 140 C 231 en attente de grutage (photo AJECTA / P.Berger)

Une très imposante grue de la société AltéAd va se charger du levage.

une imposante grue pour lever la chaudière (photo AJECTA / P.Berger)

une imposante grue pour lever la chaudière (photo AJECTA / P.Berger)

Les élingues sont mises en place sous le corps cylindrique.

Mise en place des élingues (photo AJECTA / P.Berger)

Mise en place des élingues (photo AJECTA / P.Berger)

Et le levage commence. 18 tonnes 400 kg !

Début du levage de la chaudière de la locomotive à vapeur (photo AJECTA / P.Berger)

Début du levage de la chaudière de la locomotive à vapeur (photo AJECTA / P.Berger)

Une fois sortie du chassis de la locomotive, la chaudière est délicatement posée sur le camion qui va la transporter jusqu’en Pologne.

La chaudière est posée sur le camion (photo AJECTA / P.Berger)

La chaudière est posée sur le camion (photo AJECTA / P.Berger)

Les parties basses du foyer, les plus endommagées, vont être refaites à neuf. Cette zone, qu’on appelle le bas de cadre, est habituellement inaccessible lorsque la chaudière est en place entre les longerons du chassis.

Le bas de cadre de la chaudière (photo AJECTA / P.Berger)

Le bas de cadre de la chaudière (photo AJECTA / P.Berger)

Derniers préparatifs. On charge le couvercle du dôme de vapeur.

Derniers préparatifs

Derniers préparatifs

11h40, moins de deux heures après le début du chantier, le convoi exceptionnel part pour la Pologne. Retour prévu dans 15 mois, une absence somme toute de courte durée.

Départ pour la Pologne de la chaudière de la 140 C 231 (Photo AJECTA / G.Grison)

Départ pour la Pologne de la chaudière de la 140 C 231 (Photo AJECTA / G.Grison)

Le chassis de la 140 C 231 va rester garé dans la rotonde dans l’attente du retour de la chaudière remise à neuf. Le roulement fera lui aussi l’objet de travaux en vue du réagrément de la machine à circuler sur le réseau ferré national, mais, là aussi, des financements seront à trouver.

Le chassis de la 140 C 231 (photo AJECTA / P.Berger)

Le chassis de la 140 C 231 (photo AJECTA / P.Berger)

Le chassis de la locomotive à vapeur 140 C 231 (photo AJECTA / P.Berger)

Le chassis de la 140 C 231 (photo AJECTA / P.Berger)

Une image insolite, mais qui témoigne d’un projet qui avance. Nous reverrons bientôt la 140 C 231 en tête de nos trains.

Les commentaires sont fermés