Le projet 241P30

210 tonnes, 4000 chevaux, 120 km/h

     Une  Mountain à Longueville ?

Née au tournant des années 60-70, à une époque où quelques machines à vapeur circulaient encore sur le réseau ferré français, l’AJECTA a constitué une collection exceptionnelle de locomotives et de voitures. Depuis plus de 40 ans, elle remet en état de fonctionnement une partie de ce matériel pour le faire rouler sur le réseau national. Elle continue ainsi de faire vivre l’héritage reçu des anciens, des métiers du temps de la vapeur maintenant disparus.A ses débuts, faute des moyens techniques nécessaires, l’association n’avait pu préserver de machine de vitesse, représentative des grands express à traction vapeur. En particulier, elle n’avait pu acquérir une « Mountain » (nom donné aux locomotives à disposition d’essieux 2-4-1), locomotives emblématiques de la ligne 4 (Paris-Mulhouse), qui passaient à Longueville et parfois y faisaient halte.

La 241 P 26 à Belfort le 20 août 1967 (photo P. Debano)

La 241 P 26 à Belfort le 20 août 1967 (photo P. Debano)

La 241 P 26 prend de l'eau à Belfort le 23 septembre 1967 (photo P. Debano)

La 241 P 26 prend de l’eau à Belfort le 23 septembre 1967 (photo P. Debano)

Cette année 2012, une occasion exceptionnelle se présente avec la possibilité d’acquérir la 241P30, aujourd’hui stationnée en Suisse et propriété du chemin de fer du Val de Travers (VVT). Construite en 1951, elle a assuré son service au dépôt de Paris-La Chapelle, puis à celui du Mans jusqu’à sa réforme en 1969. Achetée par la ville de Vallorbe pour être érigée en monument, elle a gagné la Suisse en 1972. Machines modernes, les 241P ont été les plus puissantes locomotives à vapeur d’Europe. La photo ci-dessous montre la machine à St Sulpice, en Suisse, dans son état actuel.

Le projet de l’Ajecta est dans un premier temps de la faire venir à Longueville pour la restaurer et l’intégrer à la collection présentée au public. Les fonds à mobiliser dépassant les possibilités financières de l’association, nous lançons une souscription destinée à rassembler les moyens nécessaires à cette opération. Les détails pratiques sont indiqués dans le bulletin de souscription à télécharger.

La 241 P 30 au VVT

La 241 P 30 au VVT

Toutes les photos anciennes présentées sur cette page ont été prises par Pierre Debano (©) à la fin des années 60. Elles constituent un témoignage absolument exceptionnel des ultimes circulations sur la ligne 4des « Mountain » du dépôt de Chaumont qui descendaient vers Mulhouse ou remontaient sur Paris en passant par Longueville.

Et quelles magnifiques machines ! 27 mètres de long et des roues de 2 mètres de diamètre. De tout temps, accéder aux « Grandes Roues » a été pour un mécanicien le sommet de sa carrière et la preuve d’une compétence reconnue. Les équipes de conduite étaient légitimement fières de leur outil. A ce sujet, le roman d’Etienne Cattin, « Les dévorants », décrit très bien l’état d’esprit de ces derniers seigneurs du rail à l’époque de la transition vapeur/diésel/électrique. Plus reportage que fiction, il raconte un aller-retour Paris-Est / Culmont-Chalindrey à bord d’une de ces « Mountain », en passant par Longueville… A lire ou à relire.

La 241 P 24 à Altkirch le 14 août 1967 (photo P. Debano)

La 241 P 24 à Altkirch le 14 août 1967 (photo P. Debano)

.

Graissage de la 241P32 au dépôt d'Ile Napoléon (22 septembre 1967) Photo P. Debano

Graissage de la 241P32 au dépôt d’Ile Napoléon (22 septembre 1967) Photo P. Debano

Revoir un jour la 241 P 30 en pression et sur la ligne que ses soeurs ont parcouru ? C’est possible, mais le chemin sera très long. Pour celà, nous avons besoin de votre soutien, à commencer par les moyens nécessaires à son rapatriement en France. Comme indiqué sur le bulletin de souscription, les dons versés à l’Ajecta ouvrent la possibilité d’une réduction du montant de votre impôt.

Le mécanicien de la 241 P 32 (10 août 1967) Photo P. Debano

Le mécanicien de la 241 P 32 (10 août 1967) Photo P. Debano

A bord de la 241 P 4 entre Belfort et Lure (17 août 1967) Photo P.Debano

A bord de la 241 P 4 entre Belfort et Lure (17 août 1967) Photo P.Debano

Les commentaires sont fermés